Accueil » Blog » Améliorer son référencement SEO Google » Comprendre et utiliser le maillage interne sur ton site web

Comprendre et utiliser le maillage interne sur ton site web

maillage interne c'est quoi

De jolies pelotes à tricoter en image principale ? Rien d’anormal ! Aujourd’hui, on va parler de maillage interne, et essayer de démystifier ce terme qui peut faire un peu peur au premier abord. Qu’est-ce que le maillage interne ? Comment organiser les liens internes de son site web ? Par quel bout prendre cette pelote géante ? Pas de panique ! Voici un article consacré à l’optimisation du maillage interne de ton site web, à sa définition, à ses enjeux, et aux bonnes pratiques à adopter !

Qu’est-ce que le maillage interne ?

Pour commencer, on va s’intéresser à la définition de cette expression qui ne t’évoque peut-être pas grand-chose. Qu’est-ce que le maillage interne ? C’est tout simplement l’organisation des liens internes (appelé aussi le linking) à l’intérieur de ton site internet. Pour rappel, un lien interne est un lien qui relie deux pages d’un même site web. Par exemple, tu fais un lien de ta page d’accueil à ta page contact.

Mais à quoi sert le maillage interne exactement ? Faire des liens entre les pages de ton site t’aide principalement sur trois points : 

  • Faciliter la navigation au sein de ton site internet.
  • Orienter tes visiteurs où tu le souhaites.
  • Optimiser tes contenus pour le référencement naturel : en transmettant la popularité d’une page à une autre, et en expliquant aux moteurs de recherche de quoi parle la page ciblée.

Je te rappelle que le référencement naturel, ou SEO, est un ensemble de techniques qui permet d’être visible sur Google. Pour en savoir plus, je t’invite à lire cet article pour comprendre à quoi peut te servir le référencement naturel.

Revenons maintenant à notre sujet. Pour te permettre d’aller plus loin, et t’aider à bien organiser le maillage interne de ton site web, on va décortiquer ensemble les différentes manières de s’y prendre.

Organiser correctement la navigation de ton site 

Bien structurer ton site internet

Avant toute chose, tu dois te pencher sur la façon dont ton site est construit. Pour cela, et si ce n’est pas déjà fait, il est indispensable de classer tes pages selon leur ordre d’importance. Commence déjà par faire l’inventaire de toutes pages, en les classant par catégories. Exemple :

  • la homepage ; 
  • la page à propos ; 
  • la page qui renvoie à tes services ; 
  • les fiches produits ; 
  • les pages de catégories ; 
  • les articles de blog, etc.

Une fois que tu as fait tout ça, réfléchis au but que chaque famille t’aide à atteindre. Quelles sont celles qui convertissent, et qui te permettent le plus de vendre ? Vers quelles pages souhaites-tu orienter en priorité tes visiteurs ? Ensuite, et comme je t’en avais parlé dans mon article sur la construction d’une page d’accueil, hiérarchise tes contenus. La page d’accueil est généralement placée tout en haut de la pyramide. Ensuite, selon ton activité et tes objectifs, viennent ces fameuses pages qui convertissent : les pages de catégories de produits, ta page service, ou une page de vente.

Faire des liens vers les pages les plus importantes

Une fois que tu as hiérarchisé tout ton contenu, tu peux facilement voir quelles sont les pages vers lesquelles tu dois créer des liens. Celles se trouvant tout en bas de ta pyramide devront faire un lien vers l’étage supérieur, et inversement. Il y a cependant quelques règles à respecter pour être sûr d’optimiser ton maillage interne au maximum : 

  • Chaque page de ton site doit comporter au moins un lien interne.
  • À chaque fois que tu publies un contenu, veille à créer un lien qui y mène depuis une autre page de ton site.
  • Fais des liens entre les articles de ton blog, à l’intérieur de ton contenu rédactionnel. Tu peux insérer un lien vers une page plus « importante » dans tes CTA (Call To Action) !

Bien utiliser ses ancres de lien

L’ancre de lien est le texte cliquable dans lequel tu insères un lien hypertexte. Celle-ci est très importante, car elle a un poids au niveau de ton optimisation SEO, et de ce que tu renvoies aux yeux de tes visiteurs. 

Envoyer les bonnes informations aux moteurs de recherche

Comme je te l’ai précisé plus haut, les moteurs de recherche ont besoin de comprendre de quoi parle une page web. Grâce à différentes informations, cela permet en effet aux algorithmes de Google d’évaluer, et de positionner un contenu dans ses résultats. Lorsque tu fais un lien vers une de tes pages, tu dois donc veiller à bien la décrire, afin d’optimiser son référencement. Évite donc les ancres comme « clique ici » ou « en savoir plus » : elles ne donnent aucune donnée pertinente sur la page ciblée.

Choisir les bons mots qui composent ton ancre

Insère plutôt tes liens naturellement dans une phrase. Exemple : je t’invite à consulter cet article sur le fonctionnement du moteur de recherche Google. Tu dois choisir des termes expliquant ce qu’on va trouver dans la page que tu proposes. Bien entendu, si tu utilises des boutons pour guider tes prospects, il est difficile d’insérer une phrase entière. Je suis donc d’avis à privilégier l’expérience utilisateur !

Fais également en sorte d’insérer ta requête clé dans une des ancres qui pointent vers ton contenu. Par exemple, pour mon article sur le SEO éthique, j’ai fait un lien depuis un autre article de blog en utilisant cette phrase : tu peux aussi lire mon article sur le SEO éthique. L’ancre de lien est tout simplement « SEO éthique » qui est également la requête clé que je cible dans cet article. Cependant, prends garde ! Google n’aime pas la suroptimisation. Je te conseille donc d’utiliser ta requête clé principale une seule fois dans tes ancres. Pour les autres, utilise des synonymes ou des mots similaires.

Favoriser une bonne expérience utilisateur

Comme je l’explique souvent, je suis d’avis à faire passer l’intérêt de ton audience avant tout le reste. Dans le texte qui compose ton lien, tu dois lui faire comprendre où tu veux l’emmener. Évite par exemple d’utiliser un seul mot, dans le seul but de faire un lien. 

Aussi, fais seulement des liens que tu juges utiles à ton lecteur. Ne surcharge surtout pas tes contenus avec 50 liens ! Cela dessert non seulement l’expérience de tes visiteurs, mais également ton optimisation pour le référencement. En effet, chaque lien que tu crées transmet de la popularité venant de ton contenu vers celui que tu désignes. Utilise donc tes liens avec parcimonie ! Prends en compte la longueur de ton texte : par exemple, pour un article d’environ 1000 mots, j’insère environ 3 liens internes.

Enfin, n’oublie pas de faire en sorte que la page vers laquelle tu diriges les internautes s’ouvre dans un nouvel onglet : c’est un vrai plus quand on navigue sur le net !

Optimiser le maillage interne de son site web

Pour t’aider à optimiser la construction de tes liens internes, je te donne une petite liste des choses à respecter : 

  • s’atteler à l’arborescence de ton site ; 
  • faire au moins un lien interne par page ;
  • créer un lien qui mène au nouveau contenu à chaque fois que tu publies ;
  • faire des liens entre tes articles de blog ;
  • insérer des liens vers les pages importantes dans tes CTA ;
  • proscrire les ancres qui n’ont pas de sens comme «cliquer ici» ;
  • décrire la page que tu cibles dans les ancres de lien ;
  • utiliser une unique fois ta requête clé dans ton ancre ; 
  • créer des liens seulement s’ils sont pertinents, et utiles à ton audience ;
  • éviter de faire trop de liens.

J’espère que tu en as appris un peu plus sur le maillage interne, et sur l’importance que celui-ci peut avoir pour ton site web. N’hésite pas à te rapprocher d’une spécialiste de contenus web qui t’aidera à optimiser tes liens internes, et à augmenter ta visibilité ! Tiens, je viens de faire un lien dans un CTA.

Découvre 6 actions à mettre en place sur ton site web pour avoir plus de visibilité sur Google grâce à ce petit guide offert !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *